C’est l’histoire d’une carte postale entrevue par hasard alors que je cherchais un lavoir-à-voir proche de Valenciennes en mars 2019 . Je me rendais à l »exposition Textiliennes et liens pour y retrouver les tisseuses-amies Muriel Verstichel, Sylvie Durbec, Anne Sophie Oury Haquette et Jacqueline Fischer…Les mouchoirs de Sylvie et la fontaine Saint Saulve avaient ce jour là guidé mon chemin vers le lavoir carré enfoui dans les champs et les saules du village d’Hecq (Chant V de l’Eau tissée), mais le nom étrange du ruisseau et celui de « Préseau »,  étaient restés dans ma mémoire.. Wult…Près / Eau ….

78535301_506764123517234_9053797240425938944_n

Il y a quelques semaines, le 7 décembre, Muriel publia la photographie de la chapelle du village où elle était allée à l’école, une très belle chapelle illuminée pour noël… Le nom de ce village c’était…. Préseau  ! et celui de la chapelle : Notre Dame du bon voyage

Il suffit alors de quelques échanges et l’en – quête fut ouverte..

le-point-de-dc3a9part.jpg

 

Déjà Muriel arpentait les chemins :

« entre terres maraîchères et prés à eaux, ce filet entre les pavés. Wult, pourrait-on dire « vult » en latin du verbe vouloir, désirer ? Cela voudrait alors dire que ce ruisseau recevait les vœux des habitants et autres pèlerins. Je Creuse, avec Isabelle Segard-Baudelet nous creusons et formons le voeu de percer le secret du ruisseau-lavoir. »

 

 

 

muriel 3
Photographie ©Muriel Verstichel

 

muriel 5
Photographie ©Muriel Verstichel

 

Et remuait ciel et terre…

muriel 6
Photographie ©Muriel Verstichel

« Petite enquête, cet après-midi, pour trouver le lavoir cher à Isabelle Segard-Baudelet. Nous avons trouvé la Route de Wult et le Hameau du même nom, entre Préseau et Maresches. Le Wult était un ruisseau assez important semble-t-il pour accueillir le lavoir où les prėselloises lavaient leur linge à la fin du XIXe siècle, jusque quand ? Et le Wult qui se jetait dans la Rhônelle ne paraît plus ni son lavoir. Nous avons remonté un chemin au milieu des champs fraîchement labourés, au bout une ferme avec sa mare aux canards et entre les pavés, un bruit d’eau sous une grille que j’ai identifié comme étant notre ruisseau et peut-être alimentant la mare. Du moins, c’est ce que j’ai imaginé et ce que je voudrais éclaircir avec Sandrine François Lagny et peut-être l’association Préseau patrimoine… j’ai cette idée d’écrire un livre photos-poémes et d’une lecture promenade. WULT est un si beau nom ! Mais que signifie-t-il ? A suivre… » Muriel Verstichel

 

 

Aussitôt se plonger dans les cartes..Chercher le Wult, repérer les ruisseaux…

préseau

préseau 3

préseau 4

 

Le 13 janvier, le jour de la navette est arrivé et je retrouve mes amies du fil Valenciennois : Anne Sophie et Muriel.. Sylvie, fille du Sud –« Diagonale et cailloux blancs » – est en pensée avec nous.. La veille, alors que je relisais Bascoulard,, elle m’avait justement envoyé une nouvelle photo du lavoir-où-rincer-les-rêves.. où j’irai, je me le promets, coudre les fils du sud….Et je viens de relire Bascoulard…

IMG_20200114_190057 (1)
© Sylvie Durbec, Bascoulard/Opalka..Récit et lettres de voyage, propos2editions

 

 

A Préseau, nous tentons d’explorer une autre piste en commençant par la route de Saultain où il y aurait les traces d’un ancien ruisseau…

 

 

préseau 2

préseau 8

préseau 6

 

 

 

IMG_20200113_143815_resized_20200114_084808539 (3)

 

Tout aurait disparu ? Les arbres ? Le petit vallon ? A moins que …là bas plus loin…Il fait gris, il pleut, on se sent un peu perdues et la carte postale semble s’éloigner de nous….

Mais Muriel ne renonce pas, elle nous fait sillonner les routes et les chemins, un peu comme çà pour voir, elle ressent que des personnages d’un autre âge nous accompagnent, et nous amène au hameau de Wult. Le lieu de sa première recherche infructueuse..

muriel 7
Photographie ©Muriel Verstichel

 

Nous rencontrons par hasard Joël Petit, agriculteur dans cette ferme, et nous lui expliquons notre quête du jour. Avec une grande gentillesse il accepte de nous accompagner à travers champs pour rejoindre le ruisseau que n’avait pas trouvé Muriel la dernière fois…

IMG_20200114_084609_resized_20200114_084624926 (1)

 

IMG_20200113_152208_resized_20200114_084358081 (1)

IMG_20200113_151602_resized_20200114_084746720 (1)

IMG_20200114_084524_resized_20200114_084541684 (1)

IMG_20200114_084454_resized_20200114_084508134 (1)

Le Wult serpente là devant nous..Des traces de briques indiquent une ancienne construction.. Nous approchons du but mais l’on sent bien que ce n’était pas le lieu exact du lavoir..

La conversation avec Joël nous persuade de faire un dernier crochet avant que je ne reprenne la route vers M sur m..

« Suivez le cours du Wult, essayez en bas de la route, là où le ruisseau entre dans la ville…. » dit-il.

Et nous nous arrêtons net quelques minutes plus tard devant le biez du Moulin.

IMG_20200114_083049_resized_20200114_083110867 (1)

IMG_20200114_082935_resized_20200114_083006700 (1)

Ici peut être se trouvait le lavoir….

IMG_20200113_153903_resized_20200114_084257629 (1)

IMG_20200113_153844_resized_20200114_084317084 (1)

Sur le côté un étrange sentier…Celui de la carte postale ?

78535301_506764123517234_9053797240425938944_n

Nous l’empruntons pour vérifier s’il n’y avait pas de trace d’un lavoir un peu plus loin …

IMG_20200114_083304_resized_20200114_083327108 (1)

 

IMG_20200114_083347_resized_20200114_083402588 (1)

IMG_20200114_083723 (1)

IMG_20200113_154619_resized_20200114_084139747 (1)

 

IMG_20200114_083938_resized_20200114_083951167 (1)

a

 

c

 

En marchant ainsi toutes les trois dans les bois, j’avais l’impression que nous étions dans cette oeuvre de Jean Pierre Boënnec qui touchait beaucoup Muriel…avec la sensation que nous étions les seules à voir, dans ce chemin aux bois touffus, des réverbères imaginaires…

correspondances jean pierre boennec
©Jean Pierre Boënnec

 

b

Sous la pluie et le ciel gris, parsemés de nos rires, nous avons ainsi trouvé le Wult et les lieux probables du lavoir. En regardant la carte je vois que cet après midi nous avons arpenté les terres de « la couture de la Seigneurie »….

préseau 5

En rentrant je me plonge une dernière fois la carte postale : oui pas de doute , les lieux correspondent. Mon regard s’arrête sur la petite fille au bord du lavoir…Et je me dis que c’est avec elle que j’ai rendez vous très bientôt quelque part en Normandie sur les lieux des lavoirs de l’enfance…

 

78535301_506764123517234_9053797240425938944_n (2)

« Que mon conte soit beau, qu’il se déroule comme un long fil »,, Le Grain magique, Taos Amrouche

Isabelle Segard-Baudelet pour L’eau tissée des lavoirs, avec Muriel Verstichel et Anne Sophie Oury Haquette le 14 janvier 2020

 

Photographies ISB sauf mention spéciale