« Que mon conte soit beau, qu’il se déroule comme un long fil »*
Tracer une eau-dyssée qui se déroule au gré des hasards, des rencontres, et des navettes  qui font sens sur mon chemin Text’Styles.. tel est le projet au long cours de l’eau tissée des lavoirs…

RAPPEL DU PROJET :
https://textstyles.blog/2019/01/11/leau-tissee-des-lavoirs

 

Brigitte Dusserre Bresson est venue, à ma rencontre, tisser des fils à Roubaix en découvrant sur le fil de Text’Styles que l’usine Vanoutryve de Mouscron, juste de l’autre côté de la frontière, vendait fils, navette, canette, tissus, pièces de mémoires…

 C’était en  2016 : https://textstyles.blog/2017/05/16/navette-noailles-roubaix-mouscron-rencontre-avec-brigitte-dusserre-bresson/

En découvrant le projet « l’eau tissée des lavoirs », elle m’écrit ces quelques mots simples : « Ici à Noailles, nous avons un lavoir ancien, bien mis en valeur et lieu de rendez-vous des amoureux, des mères et enfants, des ados… »

Une phrase digne de déclencher une navette…

Rendez-vous, au commencement, dans un jardin à l’eau tissée, celui de la Maladrerie Saint Lazare à Beauvais..

 

DSC_0846

Plaisir de découvrir son atelier à Noailles, et ses tissus ondulants de bleu indigo

noailles

 

brigitte
Collage sur tarlatane des impressions faites grâce à la technique du monotype, par les enfants de l’école!! cascade et étang //Atelier de Brigitte Dusserre Bresson

 

Et à quelques mètres de l’atelier de Brigitte, dans la rue de Boncourt proche du ru de Boncourt: le lavoir du village….Boncourt, long cours….Bon cours..

DSC_0856 (2)DSC_0852 (2)DSC_0857

« Avant d’être « couvert » vers 1907 pour élargir la route, le ru de Boncourt affleurait le long de la place. Sa source, il la prend au « Bassin de la Fontaine », derrière le lavoir.

De nombreux lavoirs ont été établis sur son cours, fréquentés non seulement par les habitants de Noailles mais aussi par ceux des communes voisines. Ceux construits au Pré Haré ou à Leuillère tombèrent en ruine, mais celui de Boncourt, au contraire, a été restauré en 1981 : on calcula alors que sa cuve avait été construite en 1834 tandis que la charpente datait de 1845. »

Noailles, Histoire et patrimoine

 

La navette suppose un aller-retour et l’heure du retour sonna bien vite..

La carte se présente alors et voilà que sur le trajet du retour je vois toutes proches des villes amies : Marseille et Saint Omer …(pensée pour Sylvie Durbec et Florence saint Roch)

marseille st omer

Joli clin d’œil de la toponymie…

En tous cas Marseille en Beauvaisis présente des lavoirs très intéressants :

 

marseille

DSC_0861 (2)DSC_0862 (2)DSC_0863 (2)DSC_0864 (2)DSC_0866 (2)DSC_0869 (2)DSC_0872DSC_0873DSC_0877 (2)DSC_0878 (2)DSC_0883 (2)DSC_0884 (2)DSC_0885 (2)DSC_0889

En poursuivant la route vers le nord, je me disais après avoir photographié toute cette eau dans les lavoirs qu’il fallait retrouver aussi le chemin du linge…

C’est drôle parfois le paysage vous réponds..

Je vis alors surgir sur le bord de la route des vêtements attachés aux arbres…

 

 

senarpont

DSC_0902DSC_0897 (2)DSC_0895 (2)DSC_0894 (2)DSC_0891 (2)DSC_0903

Il s’agit du site de l’arbre à loques ou à chiffons de Senarpont :

« Au XVe siècle, la peste qui ravageait la région s’est arrêtée comme par miracle aux portes de Sénarpont, en lisière de la forêt d’Eu près d’une chapelle dédiée à Saint Claude.
Dès lors, l’endroit considéré comme empreint de magie, est à la fois voué au culte chrétien de Saint Claude et à un culte païen et l’on vient d’un peu partout accrocher à un arbre des morceaux de tissu ayant touchés des malades afin que ceux-ci guérissent. »

site d’Aumale – Blangy sur Bresle

A suivre….

————————————————————————————————————————————-

 

A la mémoire de Valérie Offermans qui nous a quittés en juillet dernier, elle avait suivi et participé magnifiquement à Text’Styles dès le début de la démarche, a tricoté pour la ronde de laine et encore récemment inspiré le chant IV …

 

Isabelle Segard-Baudelet pour L’eau tissée des lavoirs

*Le Grain magique, Taos Amrouche

 

 

Publicités