CARTOGRA-FIL

Les navettes sont des voyages, des allers et retours, des corps en mouvement, fils d’ histoires et reprises de conversations.

Afin d’en préserver la trace, j’ai souhaité faire le récit de ces rencontres, des liens qui se sont tissés spontanément, autour d’un univers commun : les croisements entre le texte et le tissu. Se  déplacer l’un vers l’autre, ce que l’on appelle « tisser un lien », c’est aussi inscrire dans l’espace un mouvement, telles la chaîne et la trame.

Ces mouvements forment une cartographie  « text’styles », une CARTOGRA-FIL.

8

Photo ©Ib, Usine Vanoutryve , Mouscron.

LE POINT DE DEPART

« Revenons au point de départ. C’est par là que je vais.
Chacun son point de départ. Chacun son livre magique. »

Hélène Cixous, Philippines, Prédelles, éditions Galilée, 2009

 

Le lancement du blog Text’Styles a initié cette belle rencontre.

Brigitte Dusserre-Bresson , en découvrant certains articles, a spontanément dès septembre 2016, envoyé quelques mots exprimant à la fois son regard sur la démarche, son intérêt, ses encouragements, ses enthousiasmes…

J’ai  découvert à mon tour l’univers et les oeuvres de Brigitte : papier, tissu, écriture…et parfois comme un air de Chine..Croiser nos fils semblait si naturel.

A découvrir sur : http://dusserrebresson.blogspot.fr/

et sur  http://dusserrebresson.fr/

Une interview-portrait sur RGB/mots migrateurs  par Philippe Raimbault 

ici

 

horizon2

© Brigitte Dusserre-Bresson

P_20161201_095744_1

© Brigitte Dusserre-Bresson

cloc1b

© Brigitte Dusserre-Bresson

 

« Brigitte Dusserre-Bresson, travaille depuis de nombreuses années la gravure et d’autres formes d’arts plastiques. Sa collaboration avec des poètes se traduit par des livres d’artistes, livres objets, illustrations dans lesquels la gravure et le mot se conjuguent. Ouverte à toute forme d’expression, elle manipule et expérimente matières, supports susceptibles de donner lieu à création. »

Biographie, Le petit pavé éditeur

 

TISSEUSE

En décembre 2016, Brigitte Dusserre-Bresson est devenue pour Text’Styles, ce qu’elle était déjà : une tisseuse.

« Parce que tisser des liens est ce qui nous porte … » me dit-elle

 

Dans notre propre définition du terme, les tisseurs sont  celles et ceux qui ont souhaité accompagner l’exploration « Text’Styles », (la richesse des croisements entre textes et tissus) selon leurs disponibilités, leur personnalité, depuis leur chemin singulier. Ils relayent l’information, sont porteurs d’idées, de connaissances, nous font découvrir leur chemin artistique, leurs richesses Text’Styles ou encore participent à l’organisation de nos événements.…

 

Voici ce qu’elle écrit, le 26 janvier 2017, pour ébaucher son portrait de tisseuse:

« Que dire du lien, du tissu?
Bien évidemment une histoire ancienne, ancrée.
Un hôtel niché au creux d’une vallée des Alpes. La grand-mère, dans l’arrière salle qui sert de lieu de vie, brode des initiales sur le linge destiné à la clientèle, effectue les finitions des vêtements que notre mère a conçus pour ses filles.
Les longs métrages de tissus se font serviettes, nappes,draps, torchons,tabliers au son du cliquetis de la machine à coudre, arpentent les étages de ce lieu de vies mélangées, furtives de la buanderie au grenier.

Les gestes appris,répétés, renaissent au sein de la page gravée comme une présence obligée, prégnante.

Imprimer les regards des contrées traversées, de la terre natale des Alpes aux déserts des Émirats, d’Oman, aux étendues d’Argentine, graver les matières primitives, perpétrer les savoir-faire universels rencontrés par mots et signes tissés au creux de la feuille de papier.

Ouvrages de mémoire, témoignages, impressions multiples au jour le jour. »

 

LE CARTON D’INVITATION AU VOYAGE

Le  25 février 2017, un post sur la page Text’styles  évoque les cartes perforées pour métier à tisser jacquard. Ces documents d’histoire, rubans de papier rigide parsemés de pleins et de vides, écriture et langage d’un tissu, étaient en vente sur le site Vanoutryve, à Mouscron. Telles les cartes perforées des orgues de barbarie, elles jouent pour Brigitte la musique du voyage.

Brigitte se sent alors inspirée, et la navette peut commencer.. selon une devise qui ne m’est pas étrangère : « il faut que j’y aille »..

 

Photo ©Ib

16865037_1007694636029114_7409755914497723639_n

Photo ©Ib

 

 

Photo ©Ib Usine Vanoutryve Mouscron

NOAILLES-ROUBAIX-MOUSCRON

Noailles, dans l’Oise, où Brigitte venait d’installer atelier et domicile.

Roubaix, où je vivais alors dans une demeure nommée Au Paravent, maison d’hôtes, maison d’éditions, une demeure qui racontait des histoires.

Mouscron, de l’autre côté de la frontière roubaisienne, où l’usine Vanoutryve était encore en activité avant un déménagement dans la région de Courtrai, et proposait tissus et mobilier à la vente.

« Notre but, c’est que chacun puisse partir avec un petit bout de l’histoire de cette entreprise, tout en sachant qu’elle continue, sur le plan économique, dans un autre espace.  » Laurent Mainaud, La voix du nord, 24/02/2017

AU FIL DU JOUR

Belle journée lumineuse, plaisir de traverser la frontière, joie des conversations entre France et Belgique, navettes en chaine et trame, et découverte d’un lieu exceptionnel avec Brigitte Dusserre-Bresson.

 

 

13

Profondément émue par les lieux, Brigitte suit son propre fil au cours de nos déambulations sur le site..Elle laisse alors libre cours à ses impressions.

« L’impression c’est ce que tu reçois, ce qui va au coeur, c’est aussi laisser des traces », me confie-t-elle.

4

Photo ©Ib

3

Photo ©Ib

5

Photo ©Ib

9

Photo ©Ib

10.jpg

Photo ©Ib

12.jpg

Photo ©Ib

7

Oeuvre de Christine Dusserre Bresson, inspiration du fil..

2

Photo ©Ib

Et le lendemain…café, notes, inspiration…le carnet de Brigitte se remplit

 

 

 

 

Des poèmes ont été proposés à Brigitte en écho à sa visite à l’usine Vanoutryve de Mouscron et à son travail sur le fil..

« Cascade de fils – machine – passent et repassent les mots qui tissent, sang de lin dans les veines

Torrent de lignes – machine – par-dessus, par-dessous, les trames s’immiscent, rang de fin, rengaine

Route des signes – machine – tirent et s’étirent les chemins qui glissent au refrain de la chaîne »

Mouscron – Histoire textile Poèmes fondus par P. Raimbault / V. Gabralga, artisan du verbe pour l’artiste peintre et graveur Brigitte Dusserre-Bresson, d’après photos prises par BDB à l’usine textile désaffectée de Mouscron en Belgique.

Août 2017 – © Tous droits réservés

A suivre….

 

 

Merci à Dominique, Thibaut Fulchiron, Laurent Mainaud

 

En septembre 2017, Brigitte Dusserre-Bresson expose à la médiathèque de Beauvais son livre d’artiste réalisé avec Alain Marc : « Les bleus de l’âme »

Exposition de livres d’artiste, 
Du mardi 12 au samedi 23 septembre 2017
Médiathèque du centre-ville
Entrée libre aux horaires de la médiathèque

Lecture vernissage
Mercredi 13 septembre 2017 à partir de 18h
Médiathèque du centre ville
Entrée libre

Visite commentée de l’exposition par l’auteur
Vendredi 15 septembre 2017 à partir de 17h
Médiathèque du centre-ville
Espace culturel François Mitterrand –
3 Cour des Lettres 60000 Beauvais
Entrée libre

 

A découvrir ici : http://alainmarcecriture.free.fr/livredartistelesbleusdelame.htm

 

Isabelle Baudelet pour Text’Styles, le 9 septembre 2017.