point_croix

 

 

« Il est prouvé qu’entre le Xème et le XIIIème siècle les châtelaines, dans leurs attentes interminables, copiaient au point de croix les motifs des tapis que leurs époux, entre 2 croisades, ramenaient d’Orient.  »

Histoire du point de croix

 

 

« Quand nous les eûmes dépassées et quand enfin nous n’entendîmes plus ni leur voix ni leur chant, mes braves compagnons enlevèrent la cire dont j’avais bouché leurs oreilles, et défirent mes liens. » 

Homère, Odyssée, chant XII, 151-200.
Traduction par Philippe Jaccottet.
La Découverte, 1982

img-1

img-1a

  BNF, Dans le sillage d’Ulysse

 

 

« Les obus miaulaient
Entends chanter les nôtres
Pourpre amour salué par ceux qui vont périr

Le printemps tout mouillé la veilleuse l’attaque
Il pleut mon âme il pleut mais il pleut des yeux morts
Ulysse que de jours pour rentrer dans Ithaque »

La nuit d’avril 1915, Guillaume Apollinaire

 

« Mais mets du coton dans mes oreilles

Evidemment les fanions

des signaleurs

Allô la truie

(..)

Ici la musique militaire joue

Quelque chose

Et chacun se souvient d’une joue

Rose

Parce que les mêmes airs entraînants

Ont quelque chose de déchirant quand on les entend à la guerre

Ecoute s’il pleut écoute s’il pleut

(..)

La balle qui froisse le silence

Les projectiles d’artillerie qui glissent

Comme un fleuve aérien

Ne mettez plus de coton dans les oreilles

çà n’en vaut pas la peine. »

Du Coton dans les oreilles , Guillaume Apollinaire

15541281_1039915532802146_3186848338109705406_n

Sortie le 16 décembre 2016, Roubaix : Point Vif                            ©CV

Livre d’artiste réalisé avec manteau cousu de laine « bleu horizon »

 

 

14639789_1003526956425172_6609586307395301997_n

Les éditions d’Emérence ©CV

14595794_997911203653414_8328852925910555657_n

 

15541319_1344891135541953_7846953088787545598_n

nom de rue à Valogne, (merci Pierre Henry, via Marie Hélène Gauthier dans la Bibliothèque des grands lecteurs)

le_gardien_du_champ_de_croix-abel-gance

J’accuse, Abel Gance, 1919   extrait de film en lien sur l’image et le texte

Ils avaient la figure terreuse

et les orbites pleine d’étoiles

ils venaient innombrables du fond de l’horizon

Comme des vagues réveillées

Pendant que les vivants

passaient musique en tête.

Abel Gance, J’accuse, 1919

fig27

Isabelle Baudelet pour Text ‘Styles le 14 décembre 2016
Publicités