Un retour aux matières, aux fils, aux fibres et entrelacs du tissu et de l’écriture pour ne jamais perdre « le fil de lin de la parole »

« En Crète
Les murs de brique de la cité minoenne
Sont faits de glaise pétrie d’algues
Et quand je me suis retournée derrière mon ombre
J’ai vu le bleu du soleil qui touchait mon épaule

En Crète où règne le Minotaure j’ai traversé la vague
Les yeux ouverts pleinement éveillée
Sans drogues ni filtre
Seulement du vin bu devant la solennité des choses ―
Car j’appartiens à la race de ceux qui parcourent le labyrinthe
Sans jamais perdre le fil de lin de la parole »

Sophia de Mello Breyner Andresen octobre 1970 Le Minotaure

ghada amer 2

ghada amer

ghadaamer2

Oeuvres tissées de Ghada Amer

Publicités